ãäÊÏíÇÊ ÇáÃÔÑÇÝ Ãæä áÇíä

ãäÊÏíÇÊ ÇáÃÔÑÇÝ Ãæä áÇíä (www.ashraf-online.info/vb/index.php)
-   ÞÓã ÂáöáöÛÉ ÂáöÝÑäÓíÉ (www.ashraf-online.info/vb/forumdisplay.php?f=102)
-   -   UN GRAND HOMMAGE AU VALEUREUX CHAHID MOHAMMED BEN ALLEL- 11 .11.1843 (www.ashraf-online.info/vb/showthread.php?t=72509)

ãÍãÏ ÚÈÏ ÇáÞÇÏÑ ÈæßÑíØÉ ÇáÍÓäí 11-11-2018 11:35 PM

UN GRAND HOMMAGE AU VALEUREUX CHAHID MOHAMMED BEN ALLEL- 11 .11.1843
 
ÈÓã Çááå ÇáÑÍãä ÇáÑÍíã
UN GRAND HOMMAGE AU VALEUREUX CHAHID MOHAMMED BEN ALLEL- 11 .11.1843

Ainsi la mort subite de Hadj Mohiédine Seghir en date du 09 juillet 1837 dans la plaine du Chéliff fut d’autant plus ressentie qu’elle risquait d’affaiblir le mouvement de résistance contre l’occupant Français, agissant en toute responsabilité l’Emir Abdelkader intervient rapidement et avec efficacité et avant de quitter le camp de Bou Khorchefa où venaient de se dérouler les obsèques de Hadj Mohiédine, désigna comme nouveau Khalifa Sidi Mohammed ben Allel, petit neveu de Hadj Mohiédine.
Cependant Sidi Ben Allel avait gagné l’estime de ses pairs et le respect affectueux des populations car on appréciait beaucoup ses vertus guerriers, son audace, son habilité dans les combats et son grand mépris de la mort et l’acte du courage et le sens de l’héroïsme le prouvera d’une manière éclatante et ce quand le malheur le frappera dans sa propre famille , à la prise de la Smala , sa mère qu’il vénérait , sa femme , ses frères et ses enfants seront tous fait prisonniers , une telle circonstance qui n’a de semblable et de pareil que celle de la tragédie de Hussein , petit-fils du Prophète Mohammed (QSSL) survenu un certain jour du 10 Octobre 680 dans la plaine de Karbala en Irak.
En outre on lui fait une proposition de s’adresser au gouvernement français pour obtenir la libération de sa famille en entier,animé par une foi inébranlable, il répondra par un refus catégorique, il écrit aux siens une lettre qui restera mémorable en leur recommandant « de se soumettre au tout puissant Dieu, de prendre patience et de rester bons Musulmans »
La grande personnalité de cet héros n’a pu amoindri ses responsabilités envers sa foi et sa nation ainsi pour contrecarrer les manœuvres de l’occupant il créa de nouveaux cantonnements du genre de l’Oued djer qu’il juge nécessaire pour surveiller certains passages comme ceux de Arib, Gantrat el Bacha,Djebel Doui, Oued Rihane , Sidi Sbaa ,par ailleurs comme le signale l’Auteur de « Tohfat Ezzair » le 31 décembre 1839 une bataillemeurtrière opposa Ben Allel et le commandant Valée dans les environs de Oued el Alleug , la bataille fut si acharnée qu’on l’appela longtemps « Youm el Mebdoua » où la journée exceptionnelle , autre fait marquant durant le règne du Khalifa Ben Allel a eu lieu le 08 Juin 1840 où l’armée française avec des moyens considérables se trouva sur l’emplacement de l’actuel ville de Khemis-Miliana à l’endroit de Oued Boutane qui descend de Miliana , parlant de cette ascension l’Historien français P. de Reynaud eut ses propos « la cavalerie de l’Emir déployait ses masses sur la gauche de notre colonne , favorisé par la nature du terrain il embusqua son infanterie et de lourdes pertes ont été subies par l’occupant durant cette bataille ».
Comme le destin est prescrit pour chaque âme Sidi Mohammed Ben Allel dut tombé en Martyr le 11 Novembre 1843 à la suite d’un combat inégal à l’est de la vallée de Oued Malah près d’Oran, les français ont constaté que ce valeureux combattant était borgne , sa tête fut portée au général Tampour , le sanguinaire Bugeaud ordonna que sa tête fut portée à Miliana pour y être exposée pendant trois jours aux regards de ses admirateurs , étant donné qu’il succombait en Brave combattant son inhumation a eu lieu à Koléa sa ville natale aves tous les honneurs de la guerre réservésaux officiers supérieurs.
L’Histoire nous informe que les autorités qui commandaient alors la ville de Koléa poussèrent leur cruauté jusqu’à le présenter à sa mère Lalla Halima et quand l’officier de corvée lui demanda si elle reconnaissait la tête qu’il lui apportait dans un panier , cette femme extraordinaire et légendaire lança un « Youyou » strident comme aux jours de grande fête , ensuite fixant du regard le sinistre panier , elle s’écria « Merci mon fils , tu m’as comblée , c’est bien ainsi que je voulais que tu meurs » , l’officier ahuri lui demanda les raisons de cette joie apparente , en toute quiétude elle répondit « Je préfère avec hauteur que vous m’ayez ramené sa tête , plutôt que le Burnous d’honneur qu’il aurait reçu en se ralliant à vous » !!!!!!!


ÇáÓÇÚÉ ÇáÂä 01:12 PM

Powered by vBulletin® Version 3.8.7
Copyright ©2000 - 2020, vBulletin Solutions, Inc.